La Dépêche du Midi, 20 Octobre 2015

Vignoble de Ribonnet : vendanges prometteuses

Christian et Simon Gerber,père et fils, trinquent à  la santé du domaine de Ribonnet ./Photo La Dépêche EEChristian et Simon Gerber,père et fils, trinquent à la santé du domaine de Ribonnet  

La vendange s'annonce excellente au château de Ribonnet, le seul domaine viticole bio du muretain. Le propriétaire Christian Gerber est secondé par son fils Simon.

Après deux années marquées par les attaques de la cicadelle qui l'ont obligé à arracher une partie des cépages de blancs, le sourire est revenu sur les lèvres de Christian Gerber, le propriétaire du château de Ribonnet. Non seulement, la vendange s'annonce excellente, mais en outre, son fils Simon le rejoint sur le seul domaine viticole bio du muretain.

Vous avez commencé les vendanges précocement…

Tout à fait. Nous avons commencé par les blancs, nous poursuivrons par le pinot noir, le merlot et enfin la syrah et le cabernet-sauvignon. Les pluies du mois d'août, qui n'ont pas été excessives, ont fait mûrir le raison très vite. Il n'y a pas eu de dégâts, pas de grêle. Le millésime est très qualitatif, à 14°, voire plus. Il reste bien sûr à le vinifier, mais tout est joli dans le sud-ouest.

Y compris au Fossat, en Ariège, où vous avez des vignes ?

Oui, six hectares, que j'ai loués à un jeune Suisse, Dominique Benz, qui cherchait un petit vignoble, après avoir été serrurier, et travaillé dans l'informatique. On a démarré un chai, au «moulin de Beauregard», un site magnifique.

Ce n'est pas le seul viticulteur d'origine suisse qui s'installe dans la région…

En effet, mon fils Simon, qui est né à Toulouse, me rejoint sur le domaine. Il est parti faire des études à l'école hôtelière de Lausanne, puis a fait un séjour d'oenotourisme au Chili, avant de décider de revenir à la maison. C'est une chance, je suis content que cela l'intéresse. Il se donne deux ou trois ans pour apprendre sur le tas, car les études théoriques ne suffisent pas. Il entend rester dans la même philosophie que moi, mais c'est sûr qu'il aura d'autres idées sur la communication.

La viticulture, ça paie ?

Vous connaissez l'histoire ? «Comment faire une petite fortune dans la vigne ? En commençant par une grande !». Pour pouvoir entretenir tous ces bâtiments, je cultive aussi 200 hectares de céréales et j'ai un autre domaine d'activité.


Articles sur château carton

chateau-carton-04

magazine-midi-pyrenees-37


Château Carton

Château Carton
Qualitätsweine von unabhängigen kleinen Winzern in der praktischen Carton-Box.
www.chateau-carton.com

chateau-carton-01

 

 

 

 

auf einem

richtigen

Märchenschloss

werden

märchenhafte Bioweine für

châteaux-carton® gekeltert

 

chateau-carton-03

chateau-carton-02

Domaine de Ribonnet, Beaumont sur Lèze

Beaumont sur Lèze liegt am unteren Ende des Ariège am Oberlauf der Garonne. Das Gebiet gehört zu den am wenigsten entwickelten Regionen Frankreichs. Beschäftigung findet sich fast ausschliesslich in der Landwirtschaft die stark auf Vieh- und Getreidebau basiert. Gerber hat als zwanzigjähriger Auswanderer die Pacht des Château Ribonnet übernommen. Nach kurzer Zeit begann er den Schlossrebgarten zu erweitern und in den Weinbau zu investieren. Heimatverbunden pflanzte er nebst den Edelrebsorten des nahen Bordeaux auch Chasselas, Pinot noir und Riesling.

Heute ist die Domaine mit gegen vierzig verschieden Sorten bestockt. Dies hat Christian Gerber den Titel "Le kamikaze suisse" eingetragen. Geniale Geister wohnten schon früher auf dem Märchenschloss Ribonnet. Clement Ader hat hier den Monomoteur, eines der ersten mechanischen Fluggeräte erfunden und entwickelt. Dieser Geist spukt noch immer auf der Domaine im Südwesten Frankreichs.

Die Weine von Gerber gehören zu Frankreichs Spitzenerzeugnissen. Gault Millau zeichnete ihn bereits vor Jahren zum Winzer des Jahres aus. Christian Gerber wurde 1997 als der innovativste Winzer ganz Frankreichs gefeiert und reiht sich heute im 'Classement 99' von Bettane zu den besten Domainen Frankreichs ein. Heute arbeitet die Domaine de Ribonnet biologisch.

Mit selbstgebauten Flugzeugen kann Christian zwar noch nicht abheben, mit Helium gefüllt taugen die leeren Weinbeutel aber durchaus als Ballon - im Kopf, da sollte sich dieser nach dem Genuss der wunderschönen Gewächse aber nicht zu sehr manifestieren.


La Dépêche 05/10/2010

Beaumont-sur-Lèze. Vendanges à Ribonnet : tout beau tout bio

la-depeche-05-10-2010

Vendangeurs au domaine de Ribonnet./Photo DDM R.C.

Cela fait quinze jours que les sécateurs se sont mis en action sur les 33 hectares de vignes du domaine de Ribonnet, à Beaumont-sur-Lèze. Ils devraient se refermer à la fin de la semaine prochaine. État des lieux avec son propriétaire Christian Gerber, qui possède également des vignes en Ariège.

Que voyez-vous en vous penchant au-dessus des cuves ?

Du bon raisin. Il a plu en juillet, mais c'est dommage qu'il n'ait pas plu en août, cela limite le volume de jus. Mais en même temps, les fortes chaleurs donnent un millésime plus généreux.

L'équilibre est joli entre l'acidité et l'alcool. L'année est un peu plus tardive parce qu'il y a eu un hiver long.

Cela fait 35 ans que vous avez repris le domaine qui avait appartenu à Clément Ader. Comment l'avez-vous fait évoluer ?

J'ai d'abord tout arraché et replanté une très grande variété de plants, à titre expérimental. Maintenant, j'ai supprimé beaucoup de choses exotiques. Je ne fais plus de vins d'Alsace. Je fais six cépages de blancs et six de rouges.

Ce qui est le plus adapté au terroir, c'est la Syrah.

Vous avez définitivement basculé vers le bio depuis 2005. Satisfait ou remboursé ?

Je ne regrette pas. D'ailleurs, il y a de plus en plus de viticulteurs qui s'y mettent. On peut faire de la vigne bio, on en a fait pendant des centaines d'années.

Il y a une petite baisse de rendement à cause de la concurrence de l'herbe. Les plus grandes difficultés viennent des maladies du bois sur les cépages : l'esca et l'eutypiose qui colmatent les vaisseaux.

Propos recueillis par Évelyne Encoyand